• Livre et écriture,

Exils et migrations ibériques au XXe siècle

Publié le 18 septembre 2012

"Derniers échos de l'exil", contes et récits hispanomexicains - Textes sélectionnés, présentés et traduits par Rose Duroux et Bernard Sicot - Numéro spécial publié par le CERMI et le CRIIA, avec l'appui de l'Institut Cervantes de Paris.

Les contes et récits brefs de cette anthologie ont fait l'objet d'une sélection qui relève, évidemment, du parti-pris puisqu'ils ont été délibérément choisis en fonction de leur appartenance à la thématique de l'exil.

Leurs auteurs (Carlos Blanco Aguinaga, José de la Colina, Gerardo Deniz, Manuel Durán, María Luisa Elío, Francisco González Aramburu, Angelina Muñiz-Huberman, Federico Patán, Francisca Perujo, Enrique de Rivas, Roberto Ruiz, Tomás Segovia, Arturo Souto) appartiennent à ce que l'on a coutume d'appeler, en littérature, la "deuxième génération de l'exil", définie comme étant celle des enfants ou adolescents qui, entre 1939 et 1942, ont accompagné leurs parents en exil, s'y sont formés,
sont, au Mexique, devenus "hispano-mexicains" et ont consacré ou consacrent leur activité de façon plus ou moins exclusive à l'écriture. Héritiers de l'un des exils les plus longs du XXe et du XXIe siècle, dont ils sont les derniers témoins directs, ils nous en renvoient, gravé dans les mots, comme un ultime écho fidèle.

Les textes ont été sélectionnés, présentés et traduits par Rose Duroux et Bernard Sicot, respectivement professeurs émérites des universités Blaise Pascal (Clermont-Ferrand) et Université Paris Nanterre.

Mis à jour le 18 septembre 2012