• Livre et écriture,

De Samos à Rome : personnalité et influence de Douris

Valérie Naas et Mathilde Simon

Publié le 4 septembre 2015 Mis à jour le 21 mars 2017

Douris est né à Samos vers 340 et mort vers 280 av. J.-C. Polygraphe, il est l’auteur d’ouvrages de critique littéraire, d’histoire de l’art, de musicologie (?) et surtout d’œuvres historiques, dont il nous reste 96 fragments. Il fut également tyran de Samos.


Le naufrage presque total de son œuvre a longtemps obscurci sa place dans la vie littéraire de son temps et dans la tradition historiographique. Mais les jugements opposés qu’il suscite chez les auteurs d’époque hellénistique et romaine montrent qu’il a joué un rôle de premier plan : Douris est souvent associé à l’« histoire tragique » et à la mimesis comme fondement de l’esthétique historiographique. Cet ouvrage montre dans quelle mesure il transpose la notion aristotélicienne de mimesis dramatique dans l’historiographie ; le cas de Douris permet ainsi de préciser le tribut de l’historiographie romaine à l’égard de l’histoire non-annalistique et hellénistique.

L’activité politique de Douris, l’identification des cercles auxquels il a appartenu et la perception de sa personnalité constituent les angles d’approche de cet ouvrage, organisé selon les thèmes suivants : Douris et son temps ; la filiation et l’héritage de Douris ; Douris et l’histoire romaine.

 


Mis à jour le 21 mars 2017