Université Paris Lumières

Depuis la loi du 22 juillet 2013 sur l'enseignement supérieur et la recherche, chaque université doit être rattachée à un site. L'ancien PRES Paris Lumières, liant l'Université Université Paris Nanterre et l'Université Paris 8 Vincennes Saint-Denis, est devenu Communauté d'universités et d'établissements (COMUE) à la date de promulgation de la loi. Cette ComUE a contractualisé avec le ministère pour les quatre ans à venir, a été dotée à cet effet de 49 postes et a adopté des statuts qui rappellent son caractère confédéral et l'absence de transferts de compétence.

Visitez le site de l'Université Paris Lumières :
http://www.u-plum.fr

Les statuts et les contrats de site de la COMUE Université Paris Lumières

Les conseils d'administration des deux universités membres, l'Université Paris 8 Vincennes Saint-Denis le 4 juillet, puis l'Université Paris Ouest Nanterre La Défense le 7 juillet, et enfin le conseil d'administration de l'ex-PRES Université Paris Lumières le 11 juillet, ont adopté les statuts de la COMUE Université Paris Lumières, dont l'organisme de recherche CNRS est également membre.

En application de la loi sur l'enseignement supérieur et la recherche promulguée le 22 juillet 2013, les universités devaient décider de la manière dont elles entendaient se regrouper avant le 22 juillet 2014. Depuis près d'un an, les communautés des deux universités ont débattu de la forme du regroupement et des garanties qui devaient être inscrites dans les statuts du regroupement afin qu'il puisse être mis au service des établissements membres. Vous trouverez la version définitive des statuts en téléchargement ici.

Le 30 octobre, le CA du CNRS doit se prononcer sur les mêmes statuts : ce vote permettra la publication du décret de création de la COMUE Université Paris Lumières et l'organisation d'élections au suffrage direct pour les différents conseils de ce nouvel établissement au début de l'année 2015.

Le 17 juillet, le contrat quinquennal de l'Université Paris Lumières, qui a également été adopté par les conseils d'administration des universités et de l'ex-PRES et dont vous trouverez le volet commun en téléchargement ici, sera signé par la Secrétaire d'Etat à l'enseignement supérieur et la recherche et par les trois membres de la COMUE ainsi que les deux établissements associés relevant de la tutelle de l'enseignement supérieur et la recherche, l'Institut national supérieur de recherche et de formation pour les jeunes handicapés et les enseignements adaptés (INSHEA) et l'Ecole nationale supérieure Louis Lumière.

Mis à jour le 24 novembre 2016