Honoris Causa - Habib KAZDAGHLI

Habib KAZDAGHLI

Habib Kazdaghli est professeur d’histoire contemporaine, doyen de la Faculté des Lettres, des Arts et des Sciences Humaines de l’université de Tunis-La Manouba depuis 2011.

Titulaire d’un doctorat d’histoire en 1988, il enseigne à l’Université de Tunis à partir de 1989 et devient professeur en 2004.

Les travaux de recherche de Habib Kazdaghli portent sur l’histoire de la Tunisie et accordent une grande place aux archives orales. Il anime l’axe Histoire et mémoire des communautés, mémoire des lieux, au sein du laboratoire de recherche Régions et ressources patrimoniales de Tunisie.

Auteur de nombreux articles discutant la période coloniale et son héritage, il interroge l’histoire tunisienne au travers de prismes tels que le tourisme ou le communisme.

Il s’intéresse aux minorités tunisiennes et porte plus particulièrement ses recherches sur les communautés juive, grecque-orthodoxe, italienne. Défenseur convaincu de la laïcité, attaché à la tolérance et la liberté académique de l’enseignement, il est  régulièrement attaqué depuis 2011 par des mouvements salafistes radicaux et traduit devant des tribunaux pour des procès qui suscitent l’émotion à l’échelle internationale. Soutenu par le Conseil Scientifique de son université et la communauté universitaire  de son pays, il se bat pour la défense des valeurs fondamentales universitaires et intellectuelles et le maintien d’une éducation laïque.

En 2014, Habib Kazdaghli a été honoré à Amsterdam du prix du « Courage to think» décerné par le réseau Scholars at risk (SAR ), comptant plus de 330 établissements universitaires, qui a pour objectif la promotion de la liberté académique et la protection des chercheurs.

 

Mis à jour le 18 février 2015