Honoris Causa - Angela DAVIS

Angela DAVIS


Angela Davis est professeur émérite de philosophie et militante des droits de l’homme.

Née dans le sud des Etats-Unis en 1944, Angela Davis a été élevée à Birmingham, Alabama, où s’appliquent les lois de ségrégation raciale jusqu’en 1964. Profondément marquée dès son enfance par les tensions raciales qui règnent dans la ville et par l’activisme politique de ses parents, elle s’engage très jeune auprès d’un mouvement de jeunesse marxiste et milite pour les droits civiques. Dès la fin des années 60, Angela Davis rejoint le parti communiste et l’organisation Black Panther.

Après l’obtention d’un diplôme de littérature française et de philosophie de l’Université de Brandeis (Massachussetts) en 1965, elle part en Allemagne étudier la philosophie à l’Université de Francfort durant deux années. De retour aux Etats-Unis, elle s’inscrit en doctorat à l’Université de San Diego, sous la direction du philosophe marxiste Herbert Marcuse. Nommée professeur assistant à UC LA en 1969, elle en est renvoyée peu après pour s’être déclarée ouvertement communiste.

Son engagement politique lui vaut d’être accusée d’avoir organisée une prise d’otages meurtrière dans un tribunal en 1970. Son procès fait l’objet d’un retentissement international. Libérée après 16 mois de prison, Angela Davis incarne dès lors la lutte contre toutes les discriminations, écrivant de très nombreux articles et ouvrages, intervenant dans les médias et les universités.

Figure du mouvement américain des droits civiques, elle s’engage pour la paix au Vietnam, l’émancipation féminine, l’antiracisme, les droits des prisonniers et milite contre la peine de mort.

De 1979 à 1991, elle occupe un poste de professeur en Ethnic Studies à la San Francisco State University, puis à l’Université de Santa Cruz dans les départements d’histoire de la conscience et d’études féministes de 1991 à 2008.

Sa pratique académique est marquée par ses positionnements politiques. Angela Davis réfléchit l’université comme un lieu de formation à l’esprit critique.

 

Mis à jour le 18 février 2015